voltige5

Voltige aérienne au dessus des bulles

Samedi dernier, j’ai réalisé un baptême de l’air un peu particulier voltige aérienne. Une expérience que je rêvais de faire depuis une éternité, mais que je temporisais chaque foissaint-glinglinJusqu’ici. L’expérience a commencé au petit aéro-club, où j’ai rencontré mon pilote, Seb. Celui-ci a commencé par me faire découvrir notre appareil (un un Cap 10B, pour les connaisseurs), avant de me faire enfiler le parachute, tel. Puis on a décollé pour 15 minutes de folie en altitude. J’ai pu sentir mes organes changer de place entre loopings, chandelles et autres atrocitésIl me semble même avoir dit quelques blasphèmes au passage. Mais qu’importe, le pilote y était de toute évidence habitué. A partir d’un certain temps, j’ai commencé à me sentir mal, et Denis a décidé de lever le pied. Mais mon estomac a fait des siennes et j’ai été obligé de faire usage du petit sac à vomi qu’on m’avait généreusement livré juste avant le vol. Ma fierté m’a encore une fois été fatale : je n’aurais pas dû répéter que ça allait bien alors que je sentais mon estomac vouloir sortir de mon corps. Le sac à vomi n’est pas indispensable, comme on pourrait le penser. Denis ajuste son vol en fonction de son passager pour qu’il ressorte en forme. Comme il le dit lui-même après l’atterrissage: l’objectif n’est pas tant de retourner les gens lors du vol, mais plutôt de leur faire découvrir les joies de la voltige aérienne. Son but n’est pas de retourner l’estomac. Cela dit, cet incident reste anecdotique et ne gâche en rien l’expérience. Au cours des manoeuvres, les figures m’ont fait découvrir les sensations qu’on subit entre -3,4G et 5,5G. Cela veut dire que dans certaines boucles, je pesais 5,5 fois mon poids normal ! Je vous laisse imaginer les impressions que cela apporte. Mais le plus dur, c’est tout de même quand on est en micro-gravité : ce sont elles qui rendent vraiment malade. Dans les phases d’hyper-gravité, ce que vous avez mangé avant le vol reste bien calé dans l’estomac. En micro-gravité, il a curieusement tendance à vouloir voir le monde extérieur. Cerise sur le gâteau, Denis est allé jusqu’à me confier rênes de l’appareil pour l’espace d’un instant. J’ai ainsi pu effectuer une vrille avant qu’on ne doive finalement regagner l’aéro-club ! Je peux vous dire que le cocktail de sensations fortes un temps fou à s’émousser que quelques heures après avoir regagné la terre ferme. Si vous n’avez jamais essayé, je vous recommande vraiment ce baptême. Ca vaut vraiment le coup de tenter ces choses-là que l’on n’a pas dans sa. Une chose est sûre, si on m’en donnait la possibilité, je ne dirais pas non (vous avez remarqué le message subliminal ?) ! Mais avec l’estomac à vide, cette fois. Je vous mets en lien le site où j’ai trouvé mon expérience de voltige aérienne. Petites natures s’abstenir !.Davantage d’information est disponible sur le site de l’organisateur de cette expérience de voltige aérienne à Reims. Suivez le lien.

About the author

A propos

FRANCE MEETINGS EST UN PETIT BLOG SANS PRÉTENTION SUR LE BEAU PAYS QU'EST LA FRANCE. C'EST DE L'ACTU, DE LA CULTURE, DE LA POLITIQUE, DE L'ECONOMIE... TOUT SUR LA FRANCE.